Pourquoi une association des Amis du Jardin botanique ?

A la fin du XVIIIe siècle, en pleine période de « retour à la nature », Genève s’est particulièrement distinguée par ses nombreux amateurs botanistes et horticulteurs. La mode était aux parcs et jardins.

De ce milieu d’amateurs éclairés, sont sortis d’illustres botanistes:
Augustin Pyrame de Candolle domina la science de la botanique à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, ses ouvrages faisant encore autorité de nos jours. Il s’est créé autour de lui une tradition botanique, illustrée par d’autres de Candolle, Boissier, etc…pour ne citer que quelques noms. Pour les amateurs, cette tradition est encore accessible au Jardin botanique.

Les plantes que ces illustres devanciers ont introduites chez nous, les collections de spécimens qu’ils ont réunies, leurs bibliothèques et leurs archives se trouvent aux Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève (CJBG).

De ce fait, le Jardin botanique est devenu une véritable parure de la Ville, et il bénéficie aujourd’hui de toute la sollicitude des autorités municipales. Mais nous avons néanmoins pensé que ceux qui aiment s’y promener, s’y détendre, pourraient, comme dans un acte de reconnaissance, se regrouper pour lui apporter un appui moral et, dans la mesure du possible, une contribution personnelle à ses travaux.

D’autre part, trop de citadins aujourd’hui n’ont encore qu’une vue théorique du monde végétal qui les entoure, et des menaces qui pèsent sur lui. Mieux faire connaître le Jardin au public genevois,en insérant davantage ses activités dans la vie de la Cité, participe sans aucun doute à une prise de conscience nécessaire de la richesse, de la complexité, et de la fragilité de ce patrimoine naturel. C’est pour toutes ces raisons que fut fondée, en 1982, L’Association des Amis du Jardin Botanique (AAJB), à l’instigation du Professeur Gilbert Bocquet. Par une action « portes ouvertes » permanente, nous voulons assurer un meilleur contact avec le public, afin d’enraciner encore plus profondément les CJBG dans la Cité. De même, par nos diverses activités, nous désirons susciter l’intérêt pour le monde végétal, et en développer la connaissance.